L'évolution du marché de la sureté

Et quel est le coût de votre non sécurité ?

 

 

La sécurité privée a changé de visage. Au gardiennage qui a été, historiquement, la plus commune des activités de ce secteur, se sont ajoutées de multiples prestations – sécurité incendie, convoyage de valeurs, détection et renseignements, sécurité aéroportuaire, etc. – souvent adossées aux nouvelles technologies de surveillance à distance. Parallèlement, les pouvoirs publics ont progressivement opté pour une nouvelle approche de la sécurité privée : l'État s'est progressivement dessaisi d'une parcelle de plus en plus significative de souveraineté dans le domaine de la « sûreté-sécurité » après avoir fortement incité les entreprises à se protéger par elles-mêmes contre des risques et menaces de toute nature. Dans les mentalités des Opérateurs économiques, ce marché ne devrait pas avoir de raison d'être et est un coût important en frais généraux, si important que son acceptation même est un frein : à ce jour les prix sont pratiquement systématiquement en premières lignes des négociations. Ceci, sans tenir compte des aspects qualitatifs, de formation, et même de taille ou encore de pérénité des entreprises.

La sécurité est devenue de fait, une nécessité de chaque instant, et vous le mesurez au quotidien. Mais avez-vous évalué le coût réel de la non sécurité, des risques encourus par votre entreprise en cas de défaillance de votre prestataire de sécurité ou du non-respect par lui des règles légales applicables ?

Méconnaître ou malmener les acteurs qui la produisent, c’est délibérément mettre en péril vos entreprises. Les conséquences sont souvent bien plus importantes que les bénéfices issus des pressions économiques exercées sur les prestataires.

Etes-vous prêts à assumer ce risque ? Plus que jamais, il est nécessaire d’anticiper. Vous avez besoin de nous…autant que nous avons besoin de vous.